Développer l’entreprenariat en Bretagne : Pourquoi ? Comment ?

Capture-d’écran-2015-12-03-à-11.37.33[1]Nous avons une jeunesse mal préparée aux enjeux économiques et sociaux qui l’attendent : ce constat vaut pour la France, mais aussi pour la Bretagne.
Or, en France, considérer l’entreprise comme partie prenante dans la formation initiale des jeunes ne va pas de soi. Grâce à un benchmark avec les pays européens, il serait possible de développer un projet d’expérimentation au bénéfice de la Bretagne, car il est vain de rechercher un remède miracle comme « l’apprentissage » et de vouloir copier intégralement le système « dual » allemand.

Les objectifs européens de la stratégie Europe 2020 qui succède à celle de Lisbonne 2000, « pour une croissance intelligente, durable et inclusive » nous donnent la feuille de route, qui n’est pas prise en compte par la France mais pourrait l’être par la Bretagne : Poursuivre la lecture 'Développer l’entreprenariat en Bretagne : Pourquoi ? Comment ?'»

Élections régionales 2015. « Choisir nos régions » lance sa campagne (fac-similé version papier Ouest-France, 28/10/2015)

Choisir nos régions Le Mans OF 001

Élections régionales 2015. « Choisir nos régions » lance sa campagne (Ouest-France, 28/10/2015)

Photo Ouest-France

La liste emmenée par Nelly Guet en Sarthe veut laisser les habitants choisir leur région.

 La tête de liste aux régionales pour « Choisir nos régions », Gilles Denigot, était conseiller général EELV. Il a quitté ce parti il y a un an.

Nelly Guet, tête de liste en Sarthe, a été candidate aux législatives en 2012 dans les rangs du Nouveau Centre.L’argument en fer de lance de « Choisir nos régions », consiste à « laisser les citoyens choisir où ils veulent vivre ».

La liste compte dans ses rangs des représentants du Parti Breton, de l’Union Démocratique Bretonne, de Bretagne et Progrès et de Breizhistance. « Nous voulons prendre le temps avec les habitants de dessiner des territoires qui aient un sens et ne nient pas l’histoire ».

En filigrane, il s’agit de redessiner les contours de la Bretagne et du Val de Loire. « Aujourd’hui, la Bretagne et les Pays de la Loire n’ont pas utilisé leur potentiel, et n’existent que pour satisfaire quelques barons locaux ».

Nelly Guet estime qu’il n’y a « aucun sens à rattacher le Mans à Nantes. Les habitants n’ont pas été consultés ». Les colistiers présents au Mans ont dénoncé le « brouillage des pistes et de la réorganisation territoriale ».

(Source)

Ne partageant pas les valeurs de Jean-Christophe Lagarde, je démissionne ce jour de l’UDI

Je me réjouis de participer la semaine prochaine, à Lisbonne, au Congrès du Parti Libéral Démocrate Européen, de vrais Centristes!

image
ALDE Party Congress 2014 | ALDE Party

The 35th ALDE Party Congress will take place from Thursday 20 to Saturday 22 November 2014 at the Centro de Congressos de Lisboa, Portugal.
Preview by Yahoo

 

Publication de mon livre « Virage européen ou mirage républicain »

41HYnFK07ML[1]Dans son livre : « Virage européen ou mirage républicain? Quel avenir voulons-nous?« , Nelly Guet revient sur l’action des responsables politiques et soumet ses propositions concernant l’éducation aux candidats aux Européennes. Pas moins de 15 Ministres et Secrétaires d’Etat se positionnent sur cette question essentielle pour l’avenir de notre pays.
Son témoignage dénonce l’immobilisme d’un système prisonnier du passé alors même que l’avenir de la France est profondément lié à l’Europe.
Notre « école de la République » n’est ni efficace, ni démocratique, ni exemplaire, ni éternelle : la situation actuelle est lourde de menaces pour notre contrat social.
En 2014, nous n’avons plus le choix : l’Europe est notre nouvelle patrie.
Vous pouvez télécharger le livre sur vos PC, tablettes et téléphones sur Amazon.

Le Mans. Nelly Guet tête de liste aux Européennes (Le Maine Libre, 01-02-2014)

logo-maine-libre[1]Ancienne candidate aux législatives 2012 dans la 2e circonscription le nom de Nelly Guet (Nouveau centre) est revenu sur le devant de la scène politique locale ces derniers jours. Son nom a été en effet plusieurs fois évoqué parmi ceux qui pouvaient figurer en bonne place dans la liste commune UMP-UDI au Mans. Elle qui avait démissionné de l’UDI en septembre dernier lors du rapprochement Borloo-Bayrou se positionnait à nouveau, cette fois au titre de la société civile.

Finalement, elle ne devrait pas figurer au côté d’Alain Pigeau et de Yves Brochard lundi lors de la présentation de la liste. Nelly Guet s’engage sur une liste pour les élections européennes.

Elle pourrait même être tête de liste de la Région Ouest (Bretagne-Pays de la Loire-Poitou-Charentes) avec le mouvement Urgence Education, lancé notamment par Bernard Hugonnier, ex-codirecteur de l’éducation à l’OCDE.

Panorama Theme by Themocracy - Conception et réalisation LFB Web