Remerciement

Je remercie les 1229 Sarthois qui ont fait confiance à notre liste, la seule à remettre en question un découpage des régions décidé sans consultation de la population. 1 électeur sur deux n’a pas voté! Nos gouvernants devraient reprendre leur copie.
Nous gardons l’espoir de voir la Bretagne réunifiée et les Sarthois maîtres de leur destinée!

Passage au JT de LM TV Sarthe, le 2 décembre 2015


L’Info du 02/12/2015 par lmtvsarthe-wizdeo

Dernier meeting « Choisir nos régions » – Nantes (4 décembre 2015)


Dernier meeting « CHOISIR NOS RÉGIONS » NANTES par dm_503e5fdc56154

Elections Régionales 2015 : 13 questions à Gilles Denigot [Réunifier la Bretagne] – France 3 Pays de Loire

Les candidats de « Choisir nos régions et réunifier la Bretagne », Le Maine Libre du 12/11/2015

region_guet-410265[1]

Photo Le Maine Libre

Emmenée par Gilles Denigot, qui a quitté Europe Ecologie les Verts il y a un an, la liste intitulée « Chosir nos régions et réunifier la Bretagne » est conduite en Sarthe par Nelly Guet, ancienne candidate aux élections législatives de 2012 en Sarthe sous les couleurs du Nouveau centre.

« Il y a dans le découpage qui maintient l’existence des Pays de la Loire un déni de démocratie » estime Nelly Guet. La liste défend notamment l’idée d’une région Val de Loire réunissant Mayenne, Sarthe et Maine-et-Loire et la région Centre.

La composition de la liste

1. Nelly Guet, consultante internationale, 64 ans.
2. Philippe Romillat, menuisier-ébéniste retraité, 60 ans.
3. Hélène Dupuis, sans profession, 49 ans.
4. Luc Dupont, ingénieur, 64 ans.
5. Céline Bruneau, agent spécialisé des écoles maternelles, 38 ans.
6. Thomas Louërat, professeur de l’enseignement secondaire, 24 ans.
7. Morgan Duret, maitre nageur, 33 ans.
8. Michel Hamon, chef d’entreprise – école microfinance, 65 ans.
9. Anne Lemerre, professeur agrégé, 25 ans.
10. Yann Levrel, directeur de service jeunesse – attaché principal, 54 ans.
11. Claudine L’Henoret, infirmière retraitée, 63 ans.
12. Aurélien Boulé, vidéaste/photographe, 31 ans.
13. Chantal Carré, retraitée de l’Education nationale, 61 ans.
14. Yannick Michel, souscripteur de risques médicaux, 43 ans.
15. Yvelin Mathorez, dentiste retraité, 68 ans.
16. Daniel Raballand, agent administratif retraité, 70 ans.
17. Andrée Mevel, auxiliaire de vie, 57 ans.

(Source)

Quel avenir pour les transports scolaires en Sarthe ? La position de « Choisir nos régions et réunifier la Bretagne » (Le Maine Libre du 12/11/2015)

Photo Le Maine Libre

Photo Le Maine Libre

La gratuité des transports scolaires devra être assurée pour les écoliers et les collégiens. Afin de favoriser la mobilité des lycéens, et de leur permettre d’anticiper leurs choix d’études ultérieures, un « pass individuel » sera élaboré pour chacun. Dans une région recomposée, tenant compte du sentiment d’appartenance de ses habitants et ayant fusionné conseils et compétences des départements avec ceux de la région, il semblerait judicieux de rendre chacun responsable de ses choix.
Une politique rationnelle de gestion des transports devra mettre en cohérence un réseau reliant les villes universitaires de la nouvelle Région Val de Loire (constituée du Maine, de l’Anjou, de la Touraine et du Berry) et non conçu au seul profit d’une capitale régionale, la « métropole de Nantes », comme il est prévu dans la loi.

Panorama Theme by Themocracy - Conception et réalisation LFB Web